Patrimoine

De Berdez à Verdets

Situé à cinq kilomètres d’Oloron Ste Marie, sur la route de Navarrenx en Béarn, Verdets voit son territoire traversé par deux clairs ruisseaux, la Biatère et le Lasabaig, qui s’en vont paisiblement grossir les eaux du gave.

Le nom de Verdets semble dériver d’un vaste espace vert ou du cours d’eaux le Vert qui coule en abondance dans cette vallée de Barétous aux portes de l’Espagne, et qui vient former un confluent sur la rive Ouest du gave d’Oloron en face duquel se trouve Verdets, c’est à dire le Vert de la rive Est.

Le premier texte qui mentionne Verdets est un acte cartulaire de l’abbaye de Saint-Vincent de Lucq de Béarn au X e siècle. Il relate qu’en l’an 1000 au temps de Loup-Ane, vicomte d’Oloron, était un certain chevalier du nom de Garcin-Galin qui donna à Saint-Vincent la terre qu’il possédait, c’est à dire deux villages, l’un du nom de Berdez, l’autre du nom de Dous. A partir de cette date, les communautés de Verdets et de Dous sont restées censitaires de l’abbaye de Lucq de Béarn jusqu’à la révolution.

Un deuxième texte de XIIIe siècle mentionne qu’un certain Bernard, curé de Poey d’Oloron, dessert la paroisse de Verdets ; probablement une communauté déjà suffisamment importante devait y exister.

Tous droits reserves